Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 14:24
 

30 octobre 2009 –

Le
stress menace notre santé quand nous surestimons notre capacité à tout faire dans une seule journée, au travail comme à la maison.


C’est l’essentiel du message qu’a livré le Dr Serge Marquis, lors de sa conférence présentée à des médecins dans le cadre du Symposium francophone de médecine1 à Montréal.

La gestion efficace du stress commence par la discipline de s’accorder un temps d’arrêt pour faire l’inventaire de nos ressources avant d’agir, a expliqué le Dr Marquis, spécialiste en santé communautaire et santé au travail.

« Le stress est l’écart disproportionné entre la perception de la demande et des moyens à notre disposition », soutient le Dr Marquis. Notre pouvoir réside principalement dans le choix de la réaction la plus appropriée pour y répondre, affirme-t-il.

Ce temps d’arrêt demande quelques minutes à peine pour recentrer notre attention sur notre respiration, explique-t-il. « Un moment qui permet d’ouvrir ce que j’appelle une fenêtre de lucidité, essentielle pour évaluer le problème avant d’y apporter une solution. »

Un exercice exigeant, en tenant compte du temps moyen consacré aux activités en 24 h, avance le médecin. « Les soins du corps demandent 1 heure. Nous avons besoin de 7 h à 8 h pour dormir. Une autre heure au moins est nécessaire pour les besoins indispensables à l’existence comme boire, manger, payer les factures, faire le plein d’essence, etc. Rajoutez-y 2 heures consacrées aux repas et à la vaisselle, en plus du temps consacré aux transports, il ne vous en reste plus que 2 pour la détente. »


Vivre, aimer, transmettre et apprendre

Pour le Dr Marquis, la meilleure façon de réduire le stress demande d’évaluer chaque situation en fonction d’une question fondamentale : qu’est-ce qui est le plus important à considérer en ce moment?

Pour y arriver, il faut savoir gérer ses priorités en fonction de leur importance. C’est le concept de cohérence, explique Serge Marquis. Comme outil d’évaluation, il se sert d’une grille développée par Stephen Covey, auteur américain2 et conseiller en gestion de renommée mondiale.

« L’équilibre dans notre vie répond à 4 aspects fondamentaux : vivre, aimer, transmettre et apprendre. » Nos activités devraient répondre à l’une de ces catégories pour donner du sens à notre vie, explique Serge Marquis.

Vivre concerne les activités liées à la survie, comme manger, boire, dormir, etc. La notion d’aimer vise les gens autour de soi, le travail et la capacité de reconnaître nos bons coups dans la journée. Apprendre une langue étrangère, se perfectionner sur le plan professionnel ou lire sont des activités d’apprentissage. Enfin, transmettre incarne la manière de se sentir utile dans la société, soit par l’enseignement ou l’implication communautaire, par exemple.


Gestion des priorités : l’importance devant l’urgence

Le véritable test, explique le Dr Marquis, arrive quand on est plongé dans une situation très angoissante, où le choix entre deux activités importantes s’impose. Il faut nécessairement lâcher prise, ce qui est probablement l’exercice le plus difficile à faire, souligne-t-il.

Il raconte comment il avait réservé du temps un dimanche après-midi pour peaufiner une présentation qu’il devait présenter le jeudi suivant. Un vrai stress, se rappelle-t-il, puisqu’il sous-estimait sa capacité à livrer une performance à la hauteur des attentes.

Sa fille vient alors lui demander de l’aider à choisir sa robe de bal. Le moment était mal choisi, mais il a préféré accompagner sa fille. Il ne voulait pas continuer à travailler avec le remords de l’avoir déçue.

Serge Marquis se rappelle à quel point son implication avait été importante pour sa fille à ce moment-là. Après coup, il s’était senti plus fort d’avoir réussi à laisser son dossier de côté, pour passer de la case « Apprendre et transmettre » à celle d’« Aimer ». Cette nouvelle énergie lui a aussi permis de terminer sa présentation avec plus d’attention et de concentration, dans les délais prévus.

Ce réajustement est vital pour garder un sens à notre vie, soutient le Dr Marquis. Il demande l’effort de garder l’équilibre entre les défis de tous les jours et nos limites. Surtout de garder le stress à distance pour conserver la santé longtemps.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ganaëlle38 - dans BIEN ÊTRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Psychothérapie à Valence (26) - Musicothérapie - Art-thérapie - Psycho-somtothérapeute
  • Psychothérapie à Valence (26) - Musicothérapie - Art-thérapie - Psycho-somtothérapeute
  • : Psycho-somatothérapeute, Musico et Art-thérapeute, Analyste, formation universitaire + Ecole Européenne des Psychothérapies Socio-Somato-Analytiques. Sur ce blog, vous trouverez des informations concernant l'Art et la Psychothérapie, des liens utiles, que des articles concrets et sérieux, des stages...
  • Contact