L'art-thérapie peut aider des adolescents déficients intellectuels

Publié le par Ganaëlle38

Résumé

Memoire universitaire d'art-thérapie 2008 présentant une approche théorique de l'art-thérapie en relation avec la déficience intellectuelle et l'adolescence suivi d'une approche pratique (stage, évaluations, bilans), suivi d'une discussion autour de la relation fusionnelle.

Extrait:

Alors que nous fêtions le 30e anniversaire de l'AFRATAPEM* (dénommée aujourd'hui Ecole d'art-thérapie de Tours) en 2006, l'art-thérapie est encore une notion souvent mal définie. En effet, il faut bien faire la distinction entre la psychothérapie à médiation artistique et l'art-thérapie. La psychothérapie à médiation artistique peut se servir de l'oeuvre pour en faire une interprétation. L'oeuvre permettra au psychothérapeute de faire un lien avec le patient. L'art-thérapie qui est enseignée à la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers est celle que fait valoir l'école d'art-thérapie de Tours. Considérant
cela, l'art-thérapie dont il est question dans ce mémoire n'a pas pour objectif d'interpréter l'oeuvre. 

L'activité artistique y est utilisée pour « activer ou réorganiser le processus d'expression, de communication ou de relation »1. Ce sont le pouvoir et les effets de l'art qui sont exploités pour le bien-être et la santé du patient.

L'art-thérapie a donc pour objectif d'exploiter le potentiel artistique d'une personne pour améliorer sa qualité de vie. Les adolescents déficients intellectuels sont des personnes qui peuvent souffrir de ne pas développer leur autonomie comme ils souhaitent. Travaillant en parallèle de mes études avec des adolescents provenant de milieux défavorisés, je sais que l'adolescence peut être déjà une cause de souffrance.

J'ai donc travaillé sur l'hypothèse suivante :
L'art-thérapie peut aider des adolescents déficients intellectuels à s'épanouir (...)

Sommaire:

Introduction 

I) L'art-thérapie peut aider des adolescents déficients intellectuels

A. La déficience intellectuelle peut être un frein à l'épanouissement des adolescents dans l'acquisition de leur autonomie
1. L'adolescence est une période du développement de l'être humain
2. Un être humain peut être déficient intellectuel
3. La déficience intellectuelle a des conséquences sur l'épanouissement de l'adolescent
B. Les arts plastiques peuvent participer à l'acquisition d'une autonomie
1. L'Art implique l'être humain
2. Le goût et le style sont impliqués dans l'acquisition de l'autonomie
3. L'expression, la communication et la relation peuvent aider à acquérir l'autonomie
C. L'art-thérapie peut aider des déficients intellectuels à être plus autonomes
1. L'Art peut être thérapeutique
2. L'art-thérapie est fondée sur la théorie de l'art opératoire
3. L'art-thérapie est une discipline originale
4. Des ateliers d'art-thérapie ont déjà été mis en place avec des adolescents déficients intellectuels

II) Des adolescents déficients intellectuels sont suivis en art-thérapie dans un Institut Médico-Educatif 

A. J'effectue un stage dans un Institut Médico-Educatif
1. L'Institut Médico-Educatif est ouvert depuis 1974
2. L'institut est composé de plusieurs services
3. J'effectue mon stage dans le pôle psychologique
4. Je prends en charge trois patientes
B. Je présente les cas de Paula et d'Amélie
1. Paula est une adolescente déficiente intellectuelle
2. Amélie est une adolescente déficiente intellectuelle
3. Ce que je retiens de mon stage

III) Les objectifs des séances d'art-thérapie pour Paula n'ont pas été atteints 

A. Paula a plusieurs causes de souffrance
1. Paula est une adolescente
2. Paula est déficiente intellectuelle
3. Paula est épileptique
4. Paula vit une relation fusionnelle
5. Pour Paula, la relation fusionnelle a en partie rendu sa prise en charge inefficace
B. D'autres pratiques artistiques pourraient convenir en fonction de la relation fusionnelle
1. Les arts plastiques ont une production qui est indépendante et reste dans le temps
2. Les arts corporels sont différents des arts plastiques
3. La musique est différente des arts plastiques
C. Le cadre de la prise en charge peut être mise en cause
1. Une prise en charge en présence d'un tiers a été élaborée
2. Une prise en charge individuelle peut être risquée
3. Une prise en charge en groupe peut être envisagée
4. Le cadre concerne également le lieu
D. L'art-thérapeute peut aussi être mis en cause

Conclusion
Table des graphiques et schémas

Publié dans ART THERAPIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :