Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 06:53

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme organise une grande marche de protestation à Paris le samedi 5 juin de 13h à 15h, entre le Parvis de la Gare Montparnasse et la Place Saint Michel, contre le projet de loi liberticide facilitant les internements psychiatriques, présenté par la Ministre de la Santé, Madame Roselyne Bachelot. 

Alors que la psychiatrie n'a toujours pas prouvé son efficacité dans le traitement des maladies mentales, un projet de loi de nature hygiéniste, donnant tous pouvoirs aux psychiatres et facilitant les internements forcés, devrait bientôt passer devant l'Assemblée. 

Si l'on n'y fait rien, ce sont 200 000 Français qui pourraient se retrouver soit enfermés dans un hôpital psychiatrique, soit maintenus sous camisole chimique à leur domicile. 

Si cette loi est votée et mise en application, un psychiatre pourra à lui seul interner de force en psychiatrie n'importe quel citoyen, sans l'accord de la famille et sur la base de sa seule opinion.

Aucun contrôle sérieux n'est prévu. Les contrôles actuels sont déjà insuffisants : les procureurs, préfets et présidents des Tribunaux de Grande Instance, censés contrôler les hôpitaux psychiatriques, ne le font pas (voir rapport de synthèse de la CCDH sur les internements et les contrôles en psychiatrie). Les commissions départementales, qui s'assurent qu'il n'y a pas d'abus, sont en réalité peu présentes sur le terrain et les abus sont nombreux.

Le psychiatre va ainsi devenir l'homme le plus puissant de France. On va augmenter ses pouvoirs sans augmenter ses responsabilités.

La future loi va également instaurer des soins psychiatriques obligatoires en ambulatoire. Cela signifie que de nombreux citoyens seront obligés de prendre des drogues psychiatriques à leur domicile, faute de quoi ils seront internés en psychiatrie. 

Cette loi est la porte ouverte à la mise sous camisole chimique de la population française. C'est une loi de contrôle social. Alors que le chiffre d'affaire des ventes de psychotropes s'élève déjà à 1 milliard d'euros par an en France, les psychiatres et les laboratoires pharmaceutiques vont s'assurer un marché encore plus lucratif. 

Si le Gouvernement désire résoudre le problème sécuritaire, il ne doit pas recourir à la psychiatrie. C'est dangereux pour les citoyens, insultant pour les malades mentaux qui sont stigmatisés, et c'est inefficace, de nombreux criminels étant en réalité passés en psychiatrie et sous traitements psychiatriques. Rappelons que les effets secondaires de nombreux « médicaments » psychiatriques sont le suicide, la violence, les idées morbides etc. La psychiatrie n'est donc pas la solution.

La CCDH compte se battre contre ce projet et demande son retrait. Elle appelle toutes les associations de droits de l'homme à se lever et à se mobiliser contre cette tentative liberticide qui risque de détruire les libertés individuelles et créant une société où la psychiatrie remplacerait la justice. 

Pour plus d'informations, contactez la Présidente de l'association, Mylène Escudier, au 01 40 01 09 70 ou par email à 
ccdh@wanadoo.fr .


Partager cet article

Repost 0
Published by Ganaëlle38 - dans PSYCHOTHERAPIES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Psychothérapie à Valence (26) - Musicothérapie - Art-thérapie - Psycho-somtothérapeute
  • Psychothérapie à Valence (26) - Musicothérapie - Art-thérapie - Psycho-somtothérapeute
  • : Psycho-somatothérapeute, Musico et Art-thérapeute, Analyste, formation universitaire + Ecole Européenne des Psychothérapies Socio-Somato-Analytiques. Sur ce blog, vous trouverez des informations concernant l'Art et la Psychothérapie, des liens utiles, que des articles concrets et sérieux, des stages...
  • Contact